Retour sur l’utilisation des tests de positionnement, Faculté des Sciences, Université Paris-Saclay Rentrée 2021-2022

La faculté des Sciences de l’Université Paris-Saclay a mis en place des tests de positionnement sur la base des dispositifs PrescriSciences, PréSciences et Maths for Sciences (M4S) depuis la rentrée 2021-2022. Nous vous présentons ici une analyse des résultats.

Modalités d’utilisation

En première année d’université, la Faculté des Sciences propose plusieurs parcours, à savoir 4 « portails », première année de licence scientifique et un ensemble de licences Double Diplôme. Les 4 portails, BCST (Biologie, Chimie, Sciences de la Terre), MP (Mathématiques, Physique), MI (Mathématiques, Informatique) et PCST (Physique, Chimie, Sciences de la Terre) sont des formations non sélectives et conduisent à une licence scientifique classique tandis que les licences Double Diplôme (LDD) sont des licences sélectives qui conduisent à l’obtention de deux diplômes de licence.

Compte tenu des profils et des finalités des filières, nous avons construit deux tests de positionnement. Le premier, basé sur PrescriSciences, a été administré aux étudiants inscrits en MP, MI et les LDD associées (par exemple LDD Informatique-Mathématique). Le second, basé sur PréSciences a été administré aux étudiants inscrits en BCST et PCST. Nous avons ajouté des tests complémentaires suivant les besoins des enseignants : Biologie, chimie & Sciences de la Terre pour BCST, tests de trigonométrie et utilisation de vecteurs pour PCST. Ces tests ont été construits grâce à la base de questions M4S ou la base de questions générales d’UNISCIEL.

Les bases de questions des dispositifs PrescriSciences et PréSciences ont été revues afin de les adapter aux nouveaux programmes du Baccalauréat. En clair, nous avons sélectionné un ensemble plus réduit de questions.

Les tests ont été administrés à distance lors de la semaine de rentrée (30/08/2021 au 04/09/2021). Une session de deux heures était prévue pour la passation des tests, sans blocage de temps. Le nombre de questions total était limitée à 70 questions, soit entre 8 et 10 questions par test. Chaque test a été noté sur 10, quel que soit le nombre de questions.

Nous avons récupéré les archives des cours Moodle des dispositifs PrescriSciences et PréSciences et nous les avons installés sur notre propre plateforme.

 

Utilisation du dispositif Prescrisciences

 

 

Figure 1 : scores aux tests de positionnement suivant les thèmes des tests. Échantillon : 429 étudiants ayant répondu à au moins un test.

La figure 1 présente les scores moyens aux tests de positionnement suivant le thème des tests. Seuls, les tests issus de PrescriSciences sont indiqués ici. L’échantillon est composé de 429 étudiants dont 196 étudiants inscrits en licence Double Diplôme, 219 étudiants inscrits en MI ou MP et 14 étudiants inscrits en PCST.

Selon les informations dont nous disposons, la grande majorité des étudiants inscrits en MI / MP et ayant obtenu leur BAC en 2021, a suivi la spécialité mathématique en terminale, voire l’option maths expertes, c’est pourquoi nous avons regroupé les étudiants inscrits en MP ou MI au sein d’un groupe unique MPI. Les étudiants inscrits en LDD devaient avoir suivi la spécialité mathématique en terminale pour être sélectionnés. Pour des raisons techniques, les étudiants inscrits en PCST ont eu accès aux tests et 14 d’entre eux y ont répondu. Bien que l’échantillon PCST soit faible, on observe une différence importante entre les scores des étudiants des groupes LDD et MPI, et les étudiants du groupe PCST.

La première année de licence scientifique est organisée en 3 blocs de connaissances et de compétences, un bloc disciplinaire validé au premier semestre (BDS1), un bloc disciplinaire validé au second semestre (BDS2) et un bloc transverse qui se déroule sur l’année entière et qui est validé au second semestre (BT). Nous avons recherché une éventuelle corrélation entre les résultats aux tests de positionnement et les résultats au bloc BDS1. Pour cela, nous avons calculé la moyenne non pondérée (moyenne finale) sur l’ensemble des tests, c’est-à-dire l’ensemble des tests de mathématiques du dispositif PrescriSciences auquel s’ajoute soit un test de logique (MI) ou un test de maths pour la physique (MP).

Pour les portails MP et MI, nous avons pu mettre en évidence que les étudiants qui obtiennent une moyenne finale supérieure à 6/10 sont significativement plus nombreux à valider le bloc BDS1.

 

Utilisation du dispositif PréSciences

 

 

Figure 2 : moyenne des scores aux tests de positionnement. Échantillon : 495 étudiants ayant passé au moins 1 test.

La figure 2 présente les scores moyens aux tests de positionnement suivant le thème des tests. Seuls, les tests issus de PréSciences sont indiqués ici. L’échantillon est composé de 495 étudiants dont 22 étudiants inscrits en licence Double Diplôme Chimie, Sciences de la Vie (LDDCSV), 349 étudiants inscrits en BCST et 124 étudiants inscrits en PCST.

Selon les informations dont nous disposons, 62% des étudiants inscrits en PCST et ayant passé le baccalauréat en 2021 ont suivi soit la spécialité mathématiques (42%) ou l’option maths complémentaires (20%) en Terminale (échantillon de 74 étudiants). 84% des étudiants inscrits en BCST et ayant passé le baccalauréat en 2021 ont suivi soit la spécialité mathématiques (30%) soit l’option maths complémentaires en terminale (54%). Nous n’avons pas d’informations précises sur le parcours des étudiants inscrits en LDDCSV.

Nous avons recherché une éventuelle corrélation entre les résultats aux tests de positionnement et les résultats au bloc BDS1 pour les portails PCST et BCST. Pour cela, nous avons calculé la moyenne non pondérée (moyenne finale) sur l’ensemble des tests, c’est-à-dire l’ensemble des tests de mathématiques du dispositif PréSciences auquel s’ajoutent soit des tests de biologie, chimie et Sciences de la Terre (BCST) ou des tests de maths pour la physique (utilisation des vecteurs et trigonométrie) (PCST).

Pour les portails PCST et BCST, nous avons pu mettre en évidence que les étudiants qui obtiennent une moyenne finale supérieure à 6/10 sont significativement plus nombreux à valider le bloc BDS1.

Pour le portail BCST, les étudiants qui obtiennent une moyenne finale comprise entre 5/10 et 6/10 sont significativement plus nombreux à obtenir une note comprise entre 7/20 et 10/20 au bloc disciplinaire S1.

 

Suite à un souci technique temporaire, les images de cet article ne sont pas affichées pour le moment.

Afin de pouvoir les visualiser, vous pouvez retrouver l’article au format PDF en cliquant ici.

 

Article de Marie-Joëlle RAMAGE – Maitre de Conférences UR EST

Équipe de Didactique des Sciences d’Orsay (DidasScO), bât 333 – Université Paris-Saclay 91405 Orsay