logo pos


 Mise en place du dispositif


Concernant la mise en place du dispositif, on estime la répartition du temps de travail de la manière suivante :

  • Pôle TICE: 60% soit 36h (ingénierie pédagogique, récupération des questions, construction technique des parcours, formation des enseignants)
  • SPL1: 40% soit 24h (choix des questions et choix des ressources de remédiation par les DEPA)

Contexte et élaboration du dispositif

"Réussir en L1 Sciences"» est un dispositif d’aide à la réussite qui vise à mettre en place à l’université des tests de positionnement pour les néo-entrants en L1 afin qu’ils prennent conscience au plus tôt d’éventuelles lacunes ou faiblesses. Le projet travaille sur la transition Lycée/université et les tests porteront donc sur le programme de l’année de Terminale S.

Pour des raisons organisationnelles et pour tester sa faisabilité, le test ne portera dans un premier temps que sur les étudiants ayant choisi l’UE A ou B Biologie. Il sera ensuite envisagé (après évaluation de l’expérience menée) de l’élargir à toutes les L1 de sciences.

Les tests sont générés grâce à un tirage au sort aléatoire de 60 questions sélectionnées dans la banque Unisciel. Questions traitant de sujets vus au lycée et dont l’étude continue en L1. Le projet offre une scénarisation des contenus, des activités de positionnement et d’auto-évaluation ainsi que la construction de parcours en ligne.

Trois grandes étapes

Le dispositif dans son ensemble se divise en trois étapes à trois moments distincts : rentrée, S1, S2.


Test de rentrée


Lors de la pré-rentrée, les étudiants passeront le test de positionnement en salle informatique, lors de la découverte de leur ENT, grâce une plateforme « cours en ligne » (création d’un onglet spécifique « remise à niveau » qui sera par la suite seulement accessible aux étudiants éligibles au dispositif). Le test donnera lieu à une note de contrôle continu sur 20 qui apparaitra dans les modalités de contrôle de connaissances de l’UE de Biologie à hauteur de 5% dans l’UE si et seulement si elle est égale ou supérieure à la moyenne semestrielle de l’étudiant. Pour une note > 10, l’étudiant verra sa note comptabilisée dans l’UE et aucune remise à niveau ne lui est proposée. Pour une note <10, l’étudiant verra sa note neutralisée temporairement. Il aura la possibilité de repasser un nouveau test à la fin du mois de septembre pour tenter d’obtenir une note qui, si elle est supérieure ou égale à sa moyenne de l'UE, remplacera la note initiale et comptera également à hauteur de 5% dans l’UE.

Les étudiants retardataires pourront passer le test au fur et à mesure de leur inscription tardive jusqu’à mi-octobre environ.


Tutorat de remédiation S1 L1


A l’UFR Sciences et Technologies de l’Université de Clermont-Ferrand, les étudiants réalisent tout au long de l’année des exercices de contrôle continu. Les notes sont communiquées au Service Pédagogique de Licence 1ère année, et les copies rendues aux étudiants.

En plus des étudiants ayant eu des résultats faibles au test de positionnement de rentrée et qui entreront d’office dans le dispositif, ceux présentant des résultats insuffisants au contrôle continu d'octobre seront contactés par les Directeurs d’Études de Première Année afin de leur proposer également un tutorat de remédiation. Les étudiants seront informés en début d’année de l’existence de ce dispositif et de l’importance de se rendre aux permanences organisées pour sa mise en place.

Le dispositif comprend également l’intervention d’étudiants en Master 2 MEEF (métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation) ayant validé leur M1 mais ayant échoué au CAPES et qui se retrouvent, de fait, dans l’impossibilité d’effectuer leur stage en établissement scolaire. Le Service Pédagogique de l’UFR ST prévoit de donner à ces tuteurs formés à la pédagogie une classe de L1 en responsabilité, pour un total de 30h réparties sur le 1er semestre pour une remise à niveau.

Un dispositif parallèle de remise à niveau sera réalisé en présentiel par des enseignants de L1 et portera sur le programme de biologie de Terminale S. (Travail étudiant à hauteur de 2 * 2h sur les trois semaines de l'année).

Ces deux parties du dispositif s’adresseront en priorité aux étudiants ayant obtenu les scores les plus faibles au test de positionnement de rentrée et aux bacheliers technologiques et professionnels de la promotion, sur base du volontariat.

Les ressources numériques de remédiation seront mises à disposition en ligne sur la plateforme « Cours en ligne » de l’ENT. Elles seront choisies dans la pédagothèque Unisciel, par les Directeurs d’Études de Première Année du Service Pédagogique de Licence 1ère année. A ces ressources pourront s’en ajouter d’autres proposées par les enseignants du S1 (leur propre cours, ou des documents pédagogiques de leur choix). Les ressources seront organisées dans la plateforme sous forme de parcours pédagogique conçu à partir des plans de cours des enseignants. Un document regroupant les plans de cours avec les liens vers les ressources sera communiqué au Pôle Tice.


QCM d'auto-évaluation et tutorat S2 L1


Les étudiants répondront à des QCM d’auto-évaluation de 30 questions en ligne. Les Directeurs d’Études de Première Année et les enseignants de L1 procèderont à la construction de questionnaires à partir des QMC fournis par Unisciel. Ils regrouperont des questions de biochimie, de génétique et d’écologie. Ils contiendront 10 questions de chaque sous-discipline, pour atteindre un total de 30 questions par QCM.

Les étudiants passeront deux QCM d’auto-évaluation au cours du semestre. Un après 4 semaines de cours (vers la mi-février) et un après 8 semaines de cours (soit début avril environ). Des annonces seront envoyées régulièrement aux étudiants pour les informer de la mise à disposition des QCM et les inciter à y participer. Un message à la fin avertira l’étudiant de son score et l’invitera (ou non) à rejoindre les permanences de remédiation afin de travailler avec les tuteurs. Là, des ressources en ligne seront proposées aux apprenants les plus faibles. Issues de la pédagothèque Unisciel et des archives de leurs enseignants, elles permettront aux tuteurs d’accompagner les apprenants tout au long de l’année d’utilisation (aide au choix de la ressource, explications…).